0365.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 224
  2. sonnet 132
  3. Hollande is not so dull
  4. Défragmentation thématique
  5. Un peu plus loin sur la droite
  6. sonnet 269
  7. Refusé 02 : La norme sonnet
  8. Putain de bouquin !
  9. DSN : trop cool !
  10. Connasses




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 235

sonnet 235

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

À Victor Duruy par le trou de l’encrier
Comme au travers des oreillers, toute ma vie
J’ai vu des mondes que mes répliques
Ne verront pas. Si, on me dupliquera

Le manque de confiance en soi découle d’une
Confusion entre ce que l’on voudrait être
Et ce que l’on est

Dis-donc Solidaire, t’as lu tout Freud en allemand
Ou bien t’as fait Fac de psycho entre deux joints
Plus simplement ? Du reste tu as raison

Quatre-cent-vingt-septième fils de l’alligator, je raconte je
Avec une constance qui force ma pitié

Comique et laid, je me suis fait des ailes de cire
Pour m’échapper dans des prisons