0197.jpg plinous.org



Le random tour
  1. L’hiver vient
  2. Jeff Term
  3. L’éducation d’un malfrat
  4. Le nouvel amour est consternant
  5. La légende arthurienne
  6. Prolifique le gratin !
  7. Mes photos sont chez Yahoo!... pour toujours !
  8. Refusé 10 : La solution
  9. Les temps forts de la Nuit du Démon
  10. Journaliste : un sacerdoce




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 201

sonnet 201

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Et il fut dit dès lors « plinius capitolin »
Ses poèmes n’en étaient pas meilleurs
Mais cela sonnait bien

Il aurait eu ici comme un rival
Un certain Claude Nougat
Petit et gros

Mais trêve d’anecdotes, et retenons
L’idée principale
L’idée principale, attention :

Toujours sur les spots quand le vent est tombé
De Dieppe à la Ganguise
Pline le Trône poétait

Et la Banquise qui fond, ce n’était pas sa faute
Car s’il ne faisait rien, ainsi faisaient les autres