0494.jpg plinous.org



Le random tour
  1. La fine amor qui finit mal
  2. Des compressions
  3. sonnet 170
  4. sonnet 240
  5. La lettre aux éditeurs
  6. sonnet 083
  7. Carte postale de Lyon
  8. Le Mat
  9. Sainte Thérèse des poisons
  10. sonnet 052




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 172

sonnet 172

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Tous ces culs sur la plage !
Tous ces nichons à l’air !
Le vent fait frissonner l’extérieur des grandes lèvres
De toutes ces touffes qui suent
Sous ces tout très petits trucs en tissu
Tu sais comme c’est chaud une chatte en nage ?
T’appelles ça des maillots ?
Des petites éponges à mouille plutôt
Baignade ou pas, après la plage, c’est l’étente
T’iras au fil flairer si ça te tente
Un conseil : n’oublie pas l’oxygène
Ça vaut l’anthrax ces suées endogènes

Oh non, moi je ne bande pas, ça me fatigue
Je mate la viande peinard. On est bien sur la digue