0068.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 059
  2. Une espèce d’Albucius
  3. Un poème aujourd’hui
  4. Salut à toi, le moulin
  5. The Big Lebowski et la guerre
  6. Vers un verdict (1)
  7. sonnet 295
  8. sonnet 137
  9. Les trois âges de Tintin
  10. À Pourville




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 172

sonnet 172

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Tous ces culs sur la plage !
Tous ces nichons à l’air !
Le vent fait frissonner l’extérieur des grandes lèvres
De toutes ces touffes qui suent
Sous ces tout très petits trucs en tissu
Tu sais comme c’est chaud une chatte en nage ?
T’appelles ça des maillots ?
Des petites éponges à mouille plutôt
Baignade ou pas, après la plage, c’est l’étente
T’iras au fil flairer si ça te tente
Un conseil : n’oublie pas l’oxygène
Ça vaut l’anthrax ces suées endogènes

Oh non, moi je ne bande pas, ça me fatigue
Je mate la viande peinard. On est bien sur la digue