0538.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 006
  2. sonnet 051
  3. sonnet 047
  4. Hergé, passionnément dépassionné
  5. Poème téléphérique
  6. sonnet 110
  7. L’athéologie vite traitée
  8. Toujours recommencée
  9. sonnet 059
  10. Correspondance




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 166

sonnet 166

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Tel le grand maître abstrait ou la fille Lebowski
Je m’adonne au sonnet, quatorze vers je jouis
Pendant ce temps le monde se réchauffe
Que faire ? Sera-t-il plus frais avec la gauche ?

Nous ambulons dans un monde entropique
Nomades d’Attala, la vie dans le portable
Pour les privilégiés, des pauses sous les tropiques
Pas grand chose pour les autres, sinon c’est pas rentable

Je suis avec les autres, dans le transit intestinal
- Mais on bouffe quand même et puis le pavillon
Le hic, c’est qu’au sein du tunnel, j’entends mon double astral :

"Toi la poussière d’étoile, l’enfant de l’Univers
Crois-tu sans coup férir prendre un château brillant ?
Il n’y a qu’une chose à faire". C’est la révolution ?