plinous.org



Le random tour
  1. Poème téléphérique
  2. Moi King Kong, toi Virginie
  3. As-tu bien lu Andromaque ?
  4. Manque de correspondance
  5. L'athéisme avec esprit
  6. Refusé 09 : \Root
  7. Sonnet 174
  8. Sonnet 175
  9. Mépris et grâce
  10. Carrefour




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 156

Sonnet 156

plinous, le mercredi 1er décembre 2004.

J’aperçois des lueurs mais il est un peu tard
Tout serait lumineux que bien trop fatigué
Tout remettre à plat ? Risquer de décevoir
À nouveau ? Mieux vaut ne pas y penser

On dit que la voisine est commerciale
Que mon gène poétique est récessif
Que les perdants innés ont comme un chien spécial
Le monde des élus semble bien excessif

Faut coucher avec qui pour avoir du talent ?
Combien d’années encore vais-je poireauter à poil ?
Être un peu plus subtil, manœuvrer habilement
Faire des tours et des tours, danser avec des voiles
Pour avoir la grosse tête sur un plateau d’argent

Être et ne pas être, mais toujours espérant