plinous.org



Le random tour
  1. Vercors, à l’élastique
  2. Flaubert, c'est le pied
  3. Sonnet 272
  4. Poissons pilotes
  5. Sonnet 285
  6. Putain de bouquin !
  7. Abécédaire philosophique
  8. Quietus interruptus (avec bug)
  9. Avertissement (Angot)
  10. Sonnet 102




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 136

Sonnet 136

plinous, le lundi 10 novembre 2003.

Il pleure d’abord le jeune épouvanté
Il n’a pas reconnu son père déguisé pour le mal
Hector défait son casque et soulève l’enfant
Le guerrier est ému en même temps qu’amusé

Pendant ce temps, chez les grecs, on habille le fou
Achille ne boude plus, il est prêt pour le meurtre
Patrocle a bien joué, tant pis s’il en est mort
Grâce a lui aura lieu le combat singulier

Car c’est vrai, un moment, on a craint pour le show
Un problème hormonal chez le fils de Priam ?
Il quittait le combat, causait avec les femmes...

Mais à présent tout est rentré dans l’ordre
Achille est écumant, il va faire un carnage !
Hector est hors de Troie. À la gloire ! À la mort !