0630DoubleTraci.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Plateforme
  2. Sonnet 141
  3. Sonnet 281
  4. Pause ?
  5. Sonnet 271
  6. Sonnet 112
  7. Sonnet 147
  8. Sonnet 018
  9. Le choc Baselitz
  10. Dans le gras de la cuisse




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Sonnet 134

Sonnet 134

plinous, le mardi 4 novembre 2003.

Faudrait-il chlore les ébats dans la piscine,
Bannir les vers idiots, la potacherie sénile ?
Et je sais la question - non ! pas encore sur la tête !
C’est le sens factitif de circulate

Je me charrie, je me transporte, fleuve debout
Aquaman en shorty, Cicéron sur une roue
Sensible et manœuvré par un ego bonapartiste
Je blogue aussi, ça c’est trop triste

Mais je l’aime bien ma rime autoréférentielle
Donner à l’existence un sens universel
Ne suffit pas, et même ça ne sert à rien
Alors tel Kowalski, s’évanouir dans le point ?

Non, pétons dans l’O, histoire de témoigner
La vie humaine Mutant, moi, j’y étais !