1028.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Rien n’a encore changé...
  2. Les Cantos d’Hypérion/Dan Simmons
  3. Social-démocratie, spiritus mundi
  4. Refusé 20 : Vieille baston
  5. Aurélia ou l’autoportrait en délire
  6. sonnet 010
  7. sonnet 221
  8. Anales d’histoire romaine
  9. Un Goncourt qui a de la gueule
  10. sonnet 337




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 129

sonnet 129

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Son fils est sorti sur la terrasse
L’obus ricain l’a réduit en bouillie
Le type pleure, quelle ironie !

Mais Dieu n’est pas là pour laver notre crasse !
Absurde, absurde...
Sont-ce des météorites qui tombent ?

Le Grand, il a choisi quelque chose plutôt que rien
Sacré pari, enfonce le pascalien
À présent, c’est à nous de jouer
Ne dis pas qu’Il s’en fout, Il ne peut tout régler
Ne serions-nous pas libres qu’on se plaindrait ;
Allumer le feu, "briser les chaînes", on s’y connaît...

L’absurde humanité est révoltante
La paix américaine - tout gâcher - ça la tente