0444.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Game of Thrones : ce qui résonne
  2. Moi King Kong, toi Virginie
  3. Les confessions : Jean-Jacques se la raconte
  4. Ibat obscurus in nocte negotiosa
  5. sonnet 047
  6. Le système du puceron
  7. La colle (42) : doutes sur l’orientation
  8. sonnet 264
  9. La possibilité d’évoluer un peu ?
  10. sonnet 041




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 113

sonnet 113

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Passer cette nuit à zapper sur les chaines
Défilé de canettes Heineken
Sur mes lèvres
Style corporate, grand banditisme
Bâtir : la seule affaire honnête

Mais il faut s’échapper quelquefois
Immature, irresponsable, Abyssinie
Demain sept heures, éventuellement
Mal à la tête assurément
Demain : toujours la même connerie

Pour l’heure boîte de nuit
Casse, fric, alcool, surdité
Non, le travail ne rend pas libre
La preuve : je n’ai pas envie d’y aller