0322.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Vingt-quatre heures de la vie d’une femme
  2. sonnet 069
  3. sonnet 020
  4. sonnet 043
  5. La Constance du Jardinier
  6. Splendeur américaine
  7. sonnet 278
  8. Je suis le génie total !
  9. Le nouvel amour est consternant
  10. Littell’s Company




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 113

sonnet 113

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

Passer cette nuit à zapper sur les chaines
Défilé de canettes Heineken
Sur mes lèvres
Style corporate, grand banditisme
Bâtir : la seule affaire honnête

Mais il faut s’échapper quelquefois
Immature, irresponsable, Abyssinie
Demain sept heures, éventuellement
Mal à la tête assurément
Demain : toujours la même connerie

Pour l’heure boîte de nuit
Casse, fric, alcool, surdité
Non, le travail ne rend pas libre
La preuve : je n’ai pas envie d’y aller