0327.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Farfeluterie rimbaldienne
  2. Célibataire particulier
  3. Ta gueule Angot
  4. Requiem pour Lydia
  5. sonnet 209
  6. sonnet 185
  7. Mais si on savait !
  8. sonnet 125
  9. sonnet 305
  10. sonnet 020




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Année d’émoi (sonnets) > sonnet 004

sonnet 004

plinous, le jeudi 16 avril 2009.

J’imite le tronc sur le bord de la route
Je laisse en friche ma conscience knock-out
Mon amour est parti et je ne veux plus vivre
Mon coeur après mes membres est gagné par le givre

Le ciel est gris et froid, je vais tourner la clef
Les corbeaux feraient peur, le moteur est calé
Un tracteur inutile sur la glèbe gelée
S’échappe au loin dans un soupir futile
Une dernière fumée, un point.

Sur le noir macadam un souffle gris s’est exhalé
Les oiseaux se sont plaints et ma boîte a bougé
Les voyants s’illuminent, le rétro a l’oeil marron
La route défile, deux cent ! Le tronc

Dans les sillons, calme, immobile