0345.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 221
  2. sonnet 180
  3. sonnet 359
  4. Flaubert, critique (notes)
  5. sonnet 204
  6. Ephèse - Priène - Milet - Didyme
  7. sonnet 254
  8. La première société nano-impériale !
  9. sonnet 302
  10. L’art de la joie (unisexe)




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > inapproprié, mon cul !

inapproprié, mon cul !

plinous, le vendredi 15 décembre 2006.

l’adjectif "inapproprié", jusque là assez rare, connaît depuis peu une inflation d’usage assez déconcertante. L’explication du phénomène est très simple et tient à une nouvelle acception du mot : "inapproprié" est désormais synonyme de "de cul".

Exemple, l’ingénieur système :

Monsieur Boss, je me permets d’attirer votre attention sur le fait qu’une partie non négligeable de notre bande passante est accaparée par des requêtes sur des serveurs dont les contenus n’apparaissent pas clairement liés à notre secteur d’activité, quand ils ne sont pas carrément, disons, "inappropriés".

Qu’ "inapproprié" soit un euphémisme de plus, soit, mais ne l’employons pas à tort et à travers comme nos amis anglo-saxons ; gare au contexte ! attention au contresens ! "L’autre soir j’ai surpris mon mari sur un site inapproprié" est une formulation idiote par exemple, ledit site étant au contraire probablement très approprié au besoin du monsieur.

C’est pourquoi, en restant dans l’euphémisme, je crois que je préfère ce tag : NSFW (not safe for work). Sa signification est identique à celle d’ "inapproprié", mais sans induire de jugement de valeur ; il nous averti que tel site de boules n’est pas "sain", au travail ; ailleurs, faut voir...