0355.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Devant la vague noire
  2. sonnet 203
  3. sonnet 326
  4. sonnet 345
  5. sonnet 161
  6. sonnet 142
  7. Aurore de grande marée
  8. sonnet 112
  9. Ticket visiteur
  10. Diabolo Culbutor y los sinitros




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Les non-sonnets d’avant > V

V

plinous, le lundi 1er novembre 2004.

je comprends ceux qui tuent et qui volent
Les clichés, les symboles

Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or

J’approche de l’extrémité du plongeoir
Un sacré parapluie en cas de pépin
Une bouteille de bière à la main
Vide mais sûrement consignée

Ce matin j’ai chanté
Puis je me suis lavé
J’ai mouillé dans mon port d’attache
Ancré à mes trois sucres...

Et soudain la lumière fut
...

Je suis un chef de file anonyme
J’ai trahi mes amis pour quelques bravos
Que je méritais bien écrivant entre autres

Tant de numéros dans le jeu de l’hétérogène descendance des palmipèdes simoniaques

Pour toi aussi j’ai bien écrit
D’abord

Je serai à ta guise
Je serai à ta botte
Pour toutes tes ascensions
Tes descentes en rappel

Et puis

Oui j’ai volé l’essence
J’ai dérobé le souffle
J’ai gâché ma semence
Dedans tes blondes boucles

...

Alors
Je suis sorti revoir encore
Le branlant décorum du paradis vétuste
Qu’on savoure toujours mieux quand on est vraiment seul

Approchant du bassin
Je contemplais enfin
La première des six cent trente sept marches
Qui mènent au bout du nez

J’ouvre ma Bible à la page sexe
Et m’aperçois qu’on m’y montre du doigt
L’envers des plaisirs et l’hiver de ton corps

Je vais maintenant passer mon tour
J’ai assez attendu