0538.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Guns and four roses
  2. La dernière séance
  3. Vivre l’essence précédée
  4. sonnet 359
  5. Et pendant ce temps-là, Nano-Empereur et ses amis...
  6. sonnet 315
  7. Un voyage fantastique
  8. Vers un verdict
  9. sonnet 078
  10. The kings Rakes




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Vivre, avec ou sans permis

Vivre, avec ou sans permis

plinous, le dimanche 3 août 2008.

La bibliothécaire du village voulait absolument me fourguer un Grangé (Les Rivières pourpres etc.), "C’est très violent c’est vrai mais c’est très bien écrit". J’ai donc la tête de quelqu’un à qui on conseille du Grangé ; ça ne s’arrange pas. Enfin j’ai tenu bon, j’ai parcouru dix fois les rayons et je me suis décidé pour La Reine du silence de Marie Nimier. La bibliothécaire voulut bien enregistrer mon emprunt, sans toutefois renoncer à exprimer son plus grand scepticisme.

Et bien vous aviez tort Madame. Je me suis régalé avec ce livre, très violent lui aussi à sa façon, mais réellement bien écrit, c’est-à-dire écrit avec une plume qui vitalise, qui fait comprendre et donc rend plus fort (et pas plus indifférent à la barbarie).

Deux petits extraits :

Avec insistance, et non sans fierté, [Jacques Chardonne] explique à qui veut l’entendre qu’il a prescrit à Roger Nimier dix ans de réclusion. Réclusion, c’est ce mot qu’il choisit. Un autre Nimier doit en sortir, ajoute-t-il. La vie littéraire est très longue.

Mais la vie tout court, elle, peut-être très courte. Ceci, pour se rappeler qu’en matière de création, les conseils des amis, surtout artistes, valent ce qu’ils valent. Et :

...il faudrait se rendre à l’évidence même si cela est douloureux : il n’aimait pas être photographié avec ses enfants. Là aussi, nous dérangions. Un hussard avec des petits en barboteuse accrochés à ses bottes, ça fait tache. [...] Il y a aussi cette lettre envoyée à Jacques Chardonne un an après ma naissance : "Dans la vie, écrivait mon père, je ne vois rien du tout, sinon la sottise de mon existence, passant d’un bureau à une nursery, accablé de travail, de cris d’enfants, tout cela sans espoir ni distraction.

C’est beau un hussard, non ? Toute la littérature du monde ne vaut pas un château de sable, une partie de grand 8, une construction de Lego...

La Reine du Silence /Marie Nimier. - Gallimard.