0025.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 297
  2. Requiem pour Lydia
  3. sonnet 031
  4. sonnet 188
  5. sonnet 350
  6. Pourquoi le braisil ?
  7. sonnet 358
  8. sonnet 132
  9. 666 dans la Neuvième
  10. sonnet 280




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Les non-sonnets d’avant > Vituailles

Vituailles

plinous, le jeudi 31 août 1995.

J’ai bien aimé ton appétit
Tu avais faim j’étais hungry
On gloutonnait en s’ébattant
On s’épatait en s’engouffrant
Y avait du sel et même de l’ail
Poireau carotte et salsifis
Bien pimentées les cochonnailles
Coquille Saint-Jacques moule au curry

Nous nous complimentions sur le service
Plats généreux et supplément
Nous étions si gourmands de vice
Ou bien plutôt vicieux gourmands
Que nous ne laissions pas de restes
Léchant avidement les plats
Néanmoins prêts toujours très lestes
Pour un dernier éclair au chocolat

Pourtant nous ne mangerons plus ensemble
J’annule tous mes rendez vous
J’ai trop abusé ce me semble
De cette cuisine de morfalous
Et Puis...
Ne pouvais-tu donc t’abstenir
Après avoir bu ta liqueur
De ta citrouille l’écorce ouvrir
Et d’un vicié néant
me renverser le cœur ?