0878.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Grafs sous le pont
  2. Dies irae
  3. Flash aloning
  4. La légende arthurienne
  5. sonnet 097
  6. Plaisir d’errer chez l’ombrageux
  7. Les temps forts de la Nuit du Démon
  8. sonnet 353
  9. sonnet 151
  10. Pourquoi se narrer ?




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Splendeur américaine

Splendeur américaine

plinous, le mardi 21 mars 2006.

American splendor est une merveille. Réaliser quelque chose de très (très) intelligent et de très (très) humain n’est pas donné à tout le monde. Ah oui, c’est brillant ! Le traitement formel en parfaite adéquation avec le travail de Pekar, les mises en abîmes, les dialogues... et pourtant le tout ne vire pas à l’exercice de style ou au Woody Allen fatigué ; la tripe est là. Les acteurs sont géniaux. C’est le chef-d’oeuvre, tout simplement. Les amateurs de vie-réalité (nous tous désormais) y verront leur vice élevé au rang de thérapie - à condition de créer, mais qui ne crée pas aujourd’hui ? Bref, c’est le film hyper moderne, et intemporel, un tout dans le tout avec son contraire, une œuvre qui rappelle également si besoin était qu’il y a encore de la matière grise aux states.