0874.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Un tout petit monde
  2. Littérature 16è : graine d’humaniste ?
  3. Tout est dans La Correspondance (II)
  4. De l’air misère !
  5. Refusé 20 : Vieille baston
  6. Diabolo Culbutor y los sinitros
  7. sonnet 135
  8. Décès d’une autre star du bling-bling
  9. Retour vers le retour
  10. sonnet 042




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Splendeur américaine

Splendeur américaine

plinous, le mardi 21 mars 2006.

American splendor est une merveille. Réaliser quelque chose de très (très) intelligent et de très (très) humain n’est pas donné à tout le monde. Ah oui, c’est brillant ! Le traitement formel en parfaite adéquation avec le travail de Pekar, les mises en abîmes, les dialogues... et pourtant le tout ne vire pas à l’exercice de style ou au Woody Allen fatigué ; la tripe est là. Les acteurs sont géniaux. C’est le chef-d’oeuvre, tout simplement. Les amateurs de vie-réalité (nous tous désormais) y verront leur vice élevé au rang de thérapie - à condition de créer, mais qui ne crée pas aujourd’hui ? Bref, c’est le film hyper moderne, et intemporel, un tout dans le tout avec son contraire, une œuvre qui rappelle également si besoin était qu’il y a encore de la matière grise aux states.