0695.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Refusé 18 : Je
  2. Lords, of the old church
  3. sonnet 034
  4. Littell’s Company
  5. sonnet 132
  6. Beautiful star
  7. Des compressions
  8. Pays de KO : trop chaud !
  9. sonnet 022
  10. Un réveillon au réveil




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Sa Meyer Suffisance

Sa Meyer Suffisance

plinous, le dimanche 4 novembre 2012.

Tous les le dimanches après la messe, France-Culture remet le service avec le cardinal Meyer, Primat des Gaules, gardiens des lettres et de l’esprit français. Autour de lui, la fine fleur de l’intelligentsia parisienne : Gallo, Bourlanges, Olivennes, plus un frère de passage ou une sœur soyons fous ! Ces vieux messieurs très bien sous tout rapport et capables de donner un avis autorisé sur tout sujet d’actualité, chantent, chantent délicieusement. Ils chantent oui, tous les dimanches, de 11H à 12H, l’antienne de Sainte Sociale-Démocratie. C’est un beau chœur qu’ils nous font-là ! Le sarkozyste Gallo entonne le "France éternelle je te porte avec fierté" que pondère très subtilement le "gaulliste de gauche" Bourlanges et sur cette base, l’intrépide Olivennes, "proche des socialistes", apporte en contrepoint quelques notes audacieuses : "social", "équité", "faire payer les riches un tout petit poil quand même"....

Tout cela est délicieux, si fin, si fin ! On se titille, on est hardis, on est gaillards, mais au final, toujours, quelle harmonie ! Ô Schroëder ! Ô Blair ! Ô socialisme éclairé, capitalisme social, ô Xymore ! Saint Jacques (Delors), guide-nous vers le champ de l’étoile, amen. Hélas, il est de pauvres erres, et j’en suis, que cette mélasse confite exaspère au plus haut point. L’entre-soi a du bon sans doute, mais chez soi. Quand on investit l’espace public, les ondes en l’occurrence, a fortiori quand on intitule son cénacle "L’esprit public", on doit laisser une place au débat, à la contradiction, à l’alternative. Tout le monde ne se lisse pas les poils de fesses le matin avec un peigne en or dans un duplex du Vè. Par conséquent, tout le monde n’est pas disposé à porter aux nues un marché benoitement régulé par une figure charismatique ou même christique du centre droit. Il y a des gens qui votent rouge, vert, bleu marine, et même des intellectuels qui portent ces couleurs. Monseigneur Meyer, les inviterez-vous un jour ?

Bon et puis trêve de componction. La vérité est que Meyer la pipe est un fameux tartuffe. Sous des airs de suave mélopée, la musique qu’il nous fait entendre tous les dimanches est, quoique plus haut cul-pétée, la même que celle des grandes orgues quotidiennes : Sylvestre, Apathie, Jean-Perrin et j’en passe. Avec quelques canards en plus dans son formatage d’esprit public : Max le Galop est un fameux bourrin, et on ne saurait empêcher un pur sang bleu de cette envergure d’asséner à ces contradicteurs absents des leçons de patriotisme qui donnent à l’émission dominicale des accents cocardiers virant au croassement. C’est notre petit Maurras le Max. Avec un petit Mauriac et un petit Bergson (tout petit), ça discute le dimanche sur Radio-Paris... oui, France-Culture.

http://www.franceculture.fr/emission-l-esprit-public