0288.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 278
  2. Nerval, notes éclatées
  3. Refusé 18 : Je
  4. sonnet 105
  5. sonnet 298
  6. Meuh !
  7. Clean
  8. sonnet 100
  9. Charoselles retrouvé
  10. sonnet 172




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Lexique ancien et moyen français

Lexique ancien et moyen français

plinous, le jeudi 25 août 2005.

Ancien français

berrie : plaine. Entre eulz out un sage home qui cercha toutes les berries et parla aus sages hommes des berries et des liex... (Vie de Saint-Louis, 475).

coulon : pigeon. Les Sarrazins envoierent au soudanc par coulons messagiers, par .III. foiz, que le roy estoit arrivé... (Vie de Saint-Louis, 163).

delit : plaisir. Du latin delectare.

desreer : faire sortir du bon chemin, dérouter, égarer, dérègler. Se quereller. Ne pas savoir garder la juste mesure. Cf. le personnage de la légende arthurienne, Sagremor le desrée.

druerie : amour. Dru : le vassal, a donné dans le registre amoureux ce terme qui implique une idée de domination/soumission. Et li dist : "Ma dame, m’amie/M’amor, mon cuer, ma druerie" (Châtelaine de Vergy v. 406).

errer aurait deux sources latines : iterare d’un côté, latin tardif venant de itinerari : voyager, et de l’autre errare : se tromper. Le Robert historique ne mentionne qu’une source : errare.

fourcelle : estomac. Les phisiciens [...] disoient que j’avoie une grosse teste et une froide fourcelle... (Vie de Saint-Louis, 23).

fuer : prix ; a nul fuer : a aucun prix. Du latin forum : marché. S’est conservé en français sous la forme fur dans l’expression "au fur et à mesure", locution pléonastique qui n’est plus comprise. Que nus ne savroit a nul fuer (Châtelaine de Vergy v. 444).

heuse : botte. ... le cuir de nos jambes devenoient tavelés de noir et de terre aussi comme une vielz heuse ; (Vie de Saint-Louis, 291).

isnel le pas : aussitôt, sur le champ. Lors dist li dus isnel le pas (Châtelaine de Vergy v. 315, 619).

mesiaus : lépreux. ... lequel vous ameriés miex, ou que vous feussiés mesiaus ou que vous eussiés fait un pechié mortel ? (Vie de Saint-Louis, 27).

menoison : dysentrie, diarrhée. ...ce conseil li fu donné pour le meschief de son cors ou il estoit [...] car il avoit double tierceinne et menoison moult fort... (Vie de Saint-Louis, 10).

orafle : girafe. ... li envoia un oliphant de cristal moult bien fait, et une beste que l’en appelle orafle de cristal aussi... (Vie de Saint-Louis, 457).

ord, orde : sale, repoussant(e). L’usage littéraire a perduré jusqu’au 19è. Plutôt porter la croix, les coups et les injures/Que des ords cabinets les clefs à vos ceintures ; (D’aubigné, Les Tragiques).

pompon, variante de pepon  : melon, concombre. Ronsard utilise encore le terme, cf. Odes, II, 18 : Achète des abricots,/Des pompons, des artichauts.

prael : jardin. Le roi descendi aprés manger ou prael desous la chapelle (Vie de Saint-Louis, 35).

sarqueu : cercueil. Li dus enterrer l’endemain/fist les amanz en un sarqueu (Châtelaine de Vergy v. 937).

siblet : sifflet. il sonna un siblet, et au son du siblet saillirent bien de la sente de la galie .IIIIxx. arbalestriers bien appareillés... (Vie de Saint-Louis, 377).

table : plateau que l’on pose sur des trétaux. D’où mettre la table.

talent : volonté, désir.

targe : bouclier. D’un arbre mout grand et mout large/ S’estoit couvers com d’une targe (Châtelaine de Vergy v. 390).

treü : tribut. ... a pluseurs autres roys mescreans a qui il rendoient treü et servage chascun an pour reson du pasturage de leur bestes... (Vie de Saint-Louis, 474).

Civilisation médiévale

Vêtement

Braies : caleçon assez large descendant au moins jusqu’aux genoux.

chausses : vêtement collant couvrant le pied et la jambe.

cotte : tunique à manches longues et étroites descendant au moins jusqu’à mi-mollet.

manteau : pièce d’étoffe coupée en rond avec une encolure et une fente de l’encolure au bord.

Étoffe

camelin : lainage beige , à l’origine en poils de chameau.

cendal : taffetas de soie souple.

écarlate : drap de qualité supérieure, pas toujours rouge.

pers : drap de laine grossier, bleu foncé noirâtre.

samit : drap de soie fort avec parfois une trame de lin.

tiretaine : drap de laine léger.

vair : fourrure en damier faite avec des dos (gris) et des ventres (blancs) d’écureil. Le gris est une fourrure de dos d’écureuil.

Moyen français

estriver : combattre (cf. anglais strive), être en butte à, répugner. J’estrive autant aux petites entreprises qu’aux grandes (Montaigne, Essais, III, 9 De la vanité).

sade : "agréable, gentil, aimable" a perduré sous la forme antonyme maussade. Qui, gentes en habits et sades en façons (Mathurin Régnier, Satire 9).

saltin-bardelle : "saute-en selle" mot d’origine italienne comme saltimbanque (saltare in banco, celui qui saute sur une estrade). S’il prend l’air d’un cheval, c’est un saltin-bardelle ; (Agrippa d’Aubigné, Le jeune homme à la cour).