0703.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Défragmentation thématique
  2. L’Affaire du Dahlia noir
  3. sonnet 318
  4. test iframe
  5. sonnet 085
  6. L’homme qui voulait dire que le film est bon
  7. sonnet 042
  8. AMELICA
  9. sonnet 123
  10. Fortino Samano




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Lexique ancien et moyen français

Lexique ancien et moyen français

plinous, le jeudi 25 août 2005.

Ancien français

berrie : plaine. Entre eulz out un sage home qui cercha toutes les berries et parla aus sages hommes des berries et des liex... (Vie de Saint-Louis, 475).

coulon : pigeon. Les Sarrazins envoierent au soudanc par coulons messagiers, par .III. foiz, que le roy estoit arrivé... (Vie de Saint-Louis, 163).

delit : plaisir. Du latin delectare.

desreer : faire sortir du bon chemin, dérouter, égarer, dérègler. Se quereller. Ne pas savoir garder la juste mesure. Cf. le personnage de la légende arthurienne, Sagremor le desrée.

druerie : amour. Dru : le vassal, a donné dans le registre amoureux ce terme qui implique une idée de domination/soumission. Et li dist : "Ma dame, m’amie/M’amor, mon cuer, ma druerie" (Châtelaine de Vergy v. 406).

errer aurait deux sources latines : iterare d’un côté, latin tardif venant de itinerari : voyager, et de l’autre errare : se tromper. Le Robert historique ne mentionne qu’une source : errare.

fourcelle : estomac. Les phisiciens [...] disoient que j’avoie une grosse teste et une froide fourcelle... (Vie de Saint-Louis, 23).

fuer : prix ; a nul fuer : a aucun prix. Du latin forum : marché. S’est conservé en français sous la forme fur dans l’expression "au fur et à mesure", locution pléonastique qui n’est plus comprise. Que nus ne savroit a nul fuer (Châtelaine de Vergy v. 444).

heuse : botte. ... le cuir de nos jambes devenoient tavelés de noir et de terre aussi comme une vielz heuse ; (Vie de Saint-Louis, 291).

isnel le pas : aussitôt, sur le champ. Lors dist li dus isnel le pas (Châtelaine de Vergy v. 315, 619).

mesiaus : lépreux. ... lequel vous ameriés miex, ou que vous feussiés mesiaus ou que vous eussiés fait un pechié mortel ? (Vie de Saint-Louis, 27).

menoison : dysentrie, diarrhée. ...ce conseil li fu donné pour le meschief de son cors ou il estoit [...] car il avoit double tierceinne et menoison moult fort... (Vie de Saint-Louis, 10).

orafle : girafe. ... li envoia un oliphant de cristal moult bien fait, et une beste que l’en appelle orafle de cristal aussi... (Vie de Saint-Louis, 457).

ord, orde : sale, repoussant(e). L’usage littéraire a perduré jusqu’au 19è. Plutôt porter la croix, les coups et les injures/Que des ords cabinets les clefs à vos ceintures ; (D’aubigné, Les Tragiques).

pompon, variante de pepon  : melon, concombre. Ronsard utilise encore le terme, cf. Odes, II, 18 : Achète des abricots,/Des pompons, des artichauts.

prael : jardin. Le roi descendi aprés manger ou prael desous la chapelle (Vie de Saint-Louis, 35).

sarqueu : cercueil. Li dus enterrer l’endemain/fist les amanz en un sarqueu (Châtelaine de Vergy v. 937).

siblet : sifflet. il sonna un siblet, et au son du siblet saillirent bien de la sente de la galie .IIIIxx. arbalestriers bien appareillés... (Vie de Saint-Louis, 377).

table : plateau que l’on pose sur des trétaux. D’où mettre la table.

talent : volonté, désir.

targe : bouclier. D’un arbre mout grand et mout large/ S’estoit couvers com d’une targe (Châtelaine de Vergy v. 390).

treü : tribut. ... a pluseurs autres roys mescreans a qui il rendoient treü et servage chascun an pour reson du pasturage de leur bestes... (Vie de Saint-Louis, 474).

Civilisation médiévale

Vêtement

Braies : caleçon assez large descendant au moins jusqu’aux genoux.

chausses : vêtement collant couvrant le pied et la jambe.

cotte : tunique à manches longues et étroites descendant au moins jusqu’à mi-mollet.

manteau : pièce d’étoffe coupée en rond avec une encolure et une fente de l’encolure au bord.

Étoffe

camelin : lainage beige , à l’origine en poils de chameau.

cendal : taffetas de soie souple.

écarlate : drap de qualité supérieure, pas toujours rouge.

pers : drap de laine grossier, bleu foncé noirâtre.

samit : drap de soie fort avec parfois une trame de lin.

tiretaine : drap de laine léger.

vair : fourrure en damier faite avec des dos (gris) et des ventres (blancs) d’écureil. Le gris est une fourrure de dos d’écureuil.

Moyen français

estriver : combattre (cf. anglais strive), être en butte à, répugner. J’estrive autant aux petites entreprises qu’aux grandes (Montaigne, Essais, III, 9 De la vanité).

sade : "agréable, gentil, aimable" a perduré sous la forme antonyme maussade. Qui, gentes en habits et sades en façons (Mathurin Régnier, Satire 9).

saltin-bardelle : "saute-en selle" mot d’origine italienne comme saltimbanque (saltare in banco, celui qui saute sur une estrade). S’il prend l’air d’un cheval, c’est un saltin-bardelle ; (Agrippa d’Aubigné, Le jeune homme à la cour).