0083.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Bris de Flaubert
  2. sonnet 314
  3. As-tu bien lu le Horla ?
  4. sonnet 033
  5. sonnet 238
  6. sonnet 029
  7. Vingt-quatre heures de la vie d’une femme
  8. sonnet 026
  9. Game of Thrones : ce qui résonne
  10. sonnet 328




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Lettre d’une inconnue

Lettre d’une inconnue

For your meetic inspirations
plinous, le mercredi 23 février 2005.

Retrouvée dans un gros bouquin de la collection Bouquins.

Nancy, le 1er octobre 1991

Je crois qu’il faut une pointe de courage et d’imprudence pour écrire à quelqu’un qui ne pense pas du tout à vous ! Mais c’est plus fort que moi, cette feuille de papier, tu vas forcément la tenir entre tes mains, la regarder, la lire peut-être jusqu’au bout. Et là je saurai que l’espace d’un instant, tu auras pensé à moi. Tu auras cherché qui a bien pu t’écrire une lettre pareille... Et même si tu ne sais pas qui je suis, je sais que ta pensée m’auras caressée. Je ne sais pas ce que tu penses, je ne sais pas ce qu’il se passe dans ta tête. Je ne fais qu’imaginer depuis des mois déjà qui tu es... Je crois même que je dois t’idéaliser, te mettre sur un pied d’estale comme une statue, sans défaut, sans tâche... Je voudrais tellement que tu me parles, que tu me dises que tu es bien ce garçon plein de sensibilité, de douceur et de folies, auquel je pense trop souvent. J’ai mal dans tous mes membres en t’écrivant, car j’ai tellement peur d’être banale, d’être comme toutes les autres, d’être une de plus... Je voudrais tellement être différente et envahir tes jours et tes nuits. et cette lettre est le seul moyen que j’ai trouvé pour tisser entre nos deux vies un lien imaginaire.

Mais quel pouvoir exerces-tu sur moi ? Je n’aime pas ce sentiment qui me rend vulnérable, au point d’envahir ma vie sans que je n’y puisse rien.

Il y a tellement de questions qui se promènent dans ma tête à ton sujet... et personne pour y répondre...

Tu m’envahis et je voulais que tu le saches, que tu sois mon complice sans le vouloir, pourtant je ne veux pas faire de bruit dans ta vie. Je veux simplement ressembler pour toi à l’ombre du vol d’un oiseau dans le ciel, et que tu penses un peu à cette ombre. Voilà le but de ma lettre, je n’en ai pas d’autre. je ne veux pas t’ennuyer plus... J’espère seulement que tu ne m’en voudras pas de t’écrire comme cela, je ne veux géner personne, surtout pas toi.

Laisse moi simplement t’écrire comme ça de temps en temps. Fais moi ce seul plaisir, de me lire jusqu’au bout.