0587.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Percolation
  2. Le voyage gelé
  3. 666 dans la Neuvième
  4. sonnet 191
  5. Tout est dans la Correspondance (I)
  6. sonnet 092
  7. Pas trop choir
  8. sonnet 152
  9. Colombe est ses deux schnocks
  10. Arcane radicale




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > L’homme qui voulait dire que le film est bon

L’homme qui voulait dire que le film est bon

plinous, le dimanche 27 mars 2011.

Mes principes de hauteur m’interdisent de lire, par exemple, des romans de Douglas Kenedy - pourquoi pas Katherine Pancol ? (Je sais, ça n’a rien à voir mais ne commençons pas à chipoter...). Ces mêmes principes auraient dû m’interdire de voir l’adaptation cinématographique d’un roman de Douglas Kennedy. La vie en a décidé autrement, on n’échappe pas à son destin, et j’ai donc vu L’homme qui voulait vivre sa vie.

L’homme qui voulait vivre sa vie est un très beau film. Les acteurs, la réalisation, la musique, la photographie - qu’il fallait absolument réussir ici ! - sont magnifiques. La deuxième partie du film est une invitation au voyage, non qu’il s’en dégage un quelconque exotisme - quoique les paysages filmés soient intensément prenants, mais parce que le récit de cette évasion pousse à se bouger. Deviens ce que tu es sans attendre d’y être contraint semble nous dire cette histoire.

Juste un problème me concernant : j’essayais de résister à la tentation d’acheter à nouveau du matos photo. C’est mort.