0772.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Parce que détruire c’est bon
  2. sonnet 016
  3. sonnet 017
  4. Triper aux states avec un prof de littérature anglaise reconverti fermier
  5. Sous le signe du Trône
  6. sonnet 248
  7. De l’académisme et des émotions
  8. sonnet 096
  9. Lords, of the old church
  10. En ce temps-là déjà...




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > L’Africain

L’Africain

plinous, le dimanche 23 octobre 2005.

Les outils aussi, ses instruments de chirurgien, qu’il utilisait en France pour faire la cuisine, découpant le poulet au scalpel et servant avec une pince à clampser.

Un grand écrivain c’est d’abord quelqu’un qui peut produire des phrases à la force d’évocation surréelle. Comment peindre l’Afrique ou un père en 120 pages ? Même ses souvenirs d’une toute petite partie de l’Afrique, même ses souvenirs d’un père ? Il faut être un grand magicien pour faire ça ; Le Clézio est un grand magicien. L’Africain est une illumination - on y est, on voit, on connaît - en même temps que le récit d’un choc, d’un double choc même : l’Afrique et un père, à huit ans. Un bouquin fort.

L’Africain/J.M.G Le Clézio. - Folio.