0833.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 271
  2. sonnet 301
  3. sonnet 253
  4. sonnet 225
  5. Salut à toi, le moulin
  6. sonnet 353
  7. sonnet 218
  8. Putain de bouquin !
  9. Speechless
  10. sonnet 124




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Guns and four roses

Guns and four roses

plinous, le jeudi 4 novembre 2004.

Mais moi aussi je vais dire mon petit mot sur les élections américaines, bah alors ?! Il faut d’abord féliciter le winner : Alexandre Adler. L’archiponte des Affaires Internationales, celui qui connaît les prénoms de tous les membres du sous-groupe "Barbe et colère" de la fraction pro iranienne du mouvement fondamentaliste Fatwa-Wah apparenté au courant Bouh-ou du Baamas irakien, ouf, avait bien évidemment donné Kerry vainqueur. C’est vrai qu’il est fort Alexandre Adler, gros même, et gonflant.

Cela dit, les démocrates ont-ils perdu ? Qu’avaient-ils à gagner à la victoire d’un Kerry ? 500 milliards de déficit + un bourbier en Irak, le tout sans réel soutien populaire, super ! Four more years, c’est certainement plus raisonnable. Le peuple américain va être confronté aux conséquences de la politique du simplet de Carlyle ; les marines seront bien obligés de sortir de la zone verte et il faudra bien donner des gages aux créanciers. Si Kerry était passé, aux premiers morts et aux premières restrictions budgétaires, les républicains auraient hurlé au retour des fouteurs de merde, et le peuple transi par le Jesus de Gibson et les médias vénaux les auraient sûrement crus. Ce qui est vraiment tragique évidemment, c’est que ceux qui vont payer le plus lourd tribut à cette éventuelle prise de conscience, ce ne sont pas les américains, loin s’en faut, mais les irakiens.