0917.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Pas de ton clan, pas de ta race
  2. Refusé 16 : Galaxy X
  3. Refusé 19 : Armageddon
  4. sonnet 015
  5. Besson nuit gravement à la France
  6. sonnet 043
  7. Les Cantos d’Hypérion/Dan Simmons
  8. sonnet 206
  9. sonnet 184
  10. sonnet 366




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Farfeluterie rimbaldienne

Farfeluterie rimbaldienne

plinous, le mercredi 29 décembre 2010.

Jean Teulé c’est le mec frisé de l’Assiette anglaise, si, le gars avec les chemises à fleurs. C’est aussi un écrivain. Personnellement il m’aura fallu vingt ans pour m’en apercevoir, parce que je ne lis pas les gens de la télé, c’est ainsi. Le dogmatisme et ses limites.

Le titre aussi quand même : Rainbow pour Rimbaud... Tout de suite en tête cet over the rainbow ridicule d’une chanson de Daho. Et puis Rimbaud c’est bon. C’est bon et c’est bon, dans les deux acceptions.

Bref, il y avait des obstacles entre ce livre et je, la télé, le sujet affiché, le calembour du titre... mais j’y suis venu et du reste on s’en fout ; ce que je voudrais dire ici c’est que c’est bien. Une réussite osée, dans le registre du récit onirique, farfelu, déjanté... Avec une belle prose, bien rythmée :

Je suis professeur d’atelier de fer dans un C.E.S. de banlieue. Je n’ai pas d’âge. Plutôt vieux, quand même. [1]

Ici, en Égypte, les Saoudiens sont tous très riches. Souvent, ils viennent au Caire. Leurs Mercedes sont des insultes garées le long des trottoirs. [2]

Et puis Rimbaud en filigrane, c’est risqué, mais quand on a le talent pour faire, ça permet de réaliser un joli contrepoint d’allumés avec Robert, le gars qui vivait dans une armoire avant de rencontrer une femme aubépine.

Puis, il ne fit plus rien que de voyager terriblement et de mourir très jeune. (Verlaine) [3]

C’est vrai qu’on peut penser à Vian. J’y pense à l’instant.

Rainbow pour Rimbaud /Jean Teulé. Julliard, 1991 ; coll. Pocket.

[1P.35

[2P.73

[3P.63