0364.jpg plinous.org



Le random tour
  1. À l’écroulement du monde ancien
  2. sonnet 038
  3. Avertissement
  4. sonnet 228
  5. sonnet 099
  6. histoire ignorée de la marine
  7. sonnet 090
  8. Prolifique le gratin !
  9. Pauvre Bouilhet
  10. sonnet 019




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Fais-moi mal Georges

Fais-moi mal Georges

plinous, le lundi 27 février 2006.

Dans la saison 4 de 24H, une série indispensable selon Télérama et que certains incurables dans mon genre regardent parce que ça fait pan-pan boum paf à un rythme assez soutenu, il y a cette scène désopilante.

Un complice d’Habib Marwan, un terroriste donc, vient d’être interpellé par la CTU (counter terrorist unit). Averti, Marwan téléphone à "Amnesty Global" (rire), pour signaler que la CTU détient un homme et qu’elle s’apprête à le torturer. Un avocat se rend au siège de la CTU et exige qu’on lui présente le pauvre gars. Ça tombe mal, on allait justement lui injecter un joli produit vert qui chatouille tout partout à l’intérieur. S’ensuit un dialogue chaud entre Jack Bauer (valeurs, courage, efficacité) et l’avocat (enculage de mouches, faiblesse, gauche). C’est pourtant simple, il a raison Jack ! Ton client blaireau, il sait où sont les ogives nucléaires, alors voilà on le charcute, il crache le morceau et le monde est sauvé ! Mais il est trop con stavocat ! Tout ce qu’il sait dire c’est "constitution gnagna droits de l’homme" pff... On n’est pas volé avec ces couilles molles ! Heureusement, Jack est plus malin ; il fait libérer le mec, comme ça l’avocat est content, mais après il le gaule dans sa caisse sur le parking de la CTU et il lui casse tous les doigts, pour le faire parler. Et ça marche bien sûr.

Cette saison 4 ne fait donc que confirmer ce que les saisons précédentes et particulièrement la 3 avaient déjà énoncé, savoir que la torture est une pratique courante chez les autres (le mal) et normale chez nous (le bien) quand on n’a pas le choix. Si on veut bien laisser bosser Jack à Guantanamo et dans les geôles secrètes de la CIA, alors on vivra dans un monde sûr. Allez, vas-y Jack !