0772.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Despentes, la belle rage
  2. Défragmentation littéraire
  3. sonnet 329
  4. Ephèse - Priène - Milet - Didyme
  5. La légende de la Terre
  6. sonnet 234
  7. sonnet 273
  8. Le choc Baselitz
  9. sonnet 080
  10. sonnet 151




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Fais comme l’oisif...

Fais comme l’oisif...

plinous, le jeudi 10 mai 2007.

Attention, ce film ne vous est pas offert par Vincent Bolloré, il n’a pas été produit par TF1 et ne figurera probablement pas dans la DVDthèque de Johnny Halliday. Pourtant, ce film est à voir absolument. Eh, c’est pas mon genre de mettre un adverbe en gras sans raison ; s’il s’agissait d’une production gaucho friendly avec ouvriers entonnant le "tous ensemble, tous ensemble, ouais" et prof d’éco alter qui explique que... Rrrrrrr, Rrrrrrrr, bon, je laisserais Mermet en faire la pub. Non, ce film n’est pas une complainte, c’est une espèce d’inventaire foutraque d’alternatives tentées pour de vrai, aujourd’hui et maintenant, par des individus qui ont décidé un beau jour de dépasser le discours. Il y a ceux qui s’occupent de leur merde, au sens propre, celui qui fait rouler sa voiture à l’eau, ceux qui volent (dans les magasins), celui qui produit son électricité, ceux qui construisent leur maison en paille etc. Les discours qui accompagnent ces expériences sont plus ou moins construits, plus ou moins politiques et plus ou moins radicaux, mais ils ne forment pas l’essentiel de ce docu si jouissif ; la force du film tient à la vitalité des protagonistes, qui ont arrêté le bruit avec la bouche pour faire ou du moins tenter. Et franchement, quand retentit le générique de fin avec sa chanson "je vais travailler pour payer ma voiture et je paie ma voiture pour aller travailler", on est vraiment frappé par l’évidence : il faudra bien qu’on joue dans ce film !

Et ce matin, Strass-Kahn de déclarer sur France-Inter : "pour répartir mieux, il faudra bien produire plus"...