0180.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Les confessions : Jean-Jacques se la raconte
  2. Refusé 06 : Légende
  3. Grafs sous le pont
  4. Quietus interruptus (avec bug)
  5. sonnet 204
  6. Nibards phalliques
  7. Le pays où on voudrait arriver
  8. sonnet 101
  9. sonnet 183
  10. Demain, le monde




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Eternal sunshine...

Eternal sunshine...

plinous, le dimanche 17 octobre 2004.

Refait encore de la rétention de larmichette hier soir, entre 22h30 et 24H00, par intermittence. On est allé voir Eternal Sunshine of the Spotless Mind, le film "mode" d’après les branchos. Il faut reconnaître que Gondry joue sur le fil du rasoir : beaucoup de vues subjectives, de plans hachés menus, d’effets en tous genres, un scénario qui boucle, un casting blockhaus... Mais voilà, ça passe. Et lorsque retentit certaine petite musique très sobre dans un décor qui s’effrite, la détresse de Joel, de Clémentine, de tous ceux qui se sont fait effacer un souvenir, vous est vissé dans le bide, gentiment. Un beau film.