0763.jpg plinous.org



Le random tour
  1. histoire ignorée de la marine
  2. Détachement
  3. sonnet 237
  4. sonnet 215
  5. L’homme qui voulait dire que le film est bon
  6. C’est vrai
  7. As-tu bien lu Dom Juan ?
  8. Le vilain lin chinois
  9. Requiem pour Lydia
  10. sonnet 105




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Poésie > Diabolo Culbutor y los sinitros

Diabolo Culbutor y los sinitros

plinous, le mercredi 2 septembre 2015.

Flanby, son macaron et l’inspecteur Blancos
Dézinguaient à tout-va les acquis des bolosses
Ce n’était pas trop dur, les mêmes avaient gobé
Le coup de l’adversaire, la finance... a voté !

Faut dire que le François il a bien joué son rôle
Il faisait le sérieux, et tout maig’ ! c’était drôle !
Et puis "moi président...", scié le poléon !
La grande scène du deux à la télévision !

Passé les élections, retour à la normale
"Julie fais tes valoches ça va être royal !
J’ai dit au mou nantais de s’occuper de tout
De rassurer les riches qu’auraient peur pour leurs sous"

Z’ont fait le job, avec l’énarque moscovite
Mais pour plaire aux patrons il faut aller plus vite
L’ombrageux catalan, Blancos, toujours en sueur
Allait jouer le PM, le petit manager

Demandant à chacun de passer sous les fourches
Il nous a élagué ceux qui tiennent une couche
de socialisme (souvent légère et résiduelle)
Exit le marinier, la cultureuse, le Marcel...

Alors le Grand Esprit souffla un nouveau nom
Un banquier attachant, le petit macaron
Attala plaisanta : Il est à fond finance
L’adversaire à François ! Mort de rire ! Vive la France !

Cerise sur le klug, voici les attentats
Pendant l’affliction, garde à vous ! Cerveau bas !
- C’est De Gaulle le petit gros ?
- Non, il est mort
- Il est bien grave
- Ah oui ! grand ouest, aéroport !

Et nos pieds-nickelés d’équarrir le social
En toute alacrité, l’orgasme patronal !
Le chômage n’est pas un problème, il va baisser
Juste avant l’échéance, c’est trop bien calculé !

- L’échéance ? Zigomar se verrait réélu ?
- Dans une marinade, content comme cocu
- Mais Gadgeto Blairo, il ne veut pas la place ?
- Ils se foutent tous de lui, y compris Satanas !
- Satanas ?
- Le macaron
- Quel bordel !

Abandon