1014.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Refusé 12 : Page blanche
  2. sonnet 255
  3. Mystic River
  4. sonnet 327
  5. sonnet 303
  6. Mes mots clés préférés
  7. sonnet 220
  8. sonnet 139
  9. sonnet 016
  10. AMELICA




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Bienvenue à Vieux-Beaux Land

Bienvenue à Vieux-Beaux Land

plinous, le mardi 29 décembre 2009.

Grosse rhinite, alité et sans livre, la situation n’est pas très bonne ; disons qu’il faut absolument que je sois sur pieds le 31 pour la deuxième session d’empiffrement. Bon, en attendant, je fais le tour des livres qui traînent ici ; on va prendre ça : Madame, Monsieur, bonsoir… par Patrick Le Bel (subtil, a priori).

Rien. Ou juste une chose, je vais y revenir. Rien parce que tout est éventé depuis longtemps : Bouygues, Le Lay, Mougeotte, Namias, Claire Chazal, Jean-Pierre Pernaut, Patrick Poivre d’Arvor, ils roulaient tous effrontément pour Nicolas, le scoop n’est-ce pas ? Je dis "roulaient" puisque certains ont plus ou moins quitté le navire - Le Lay, Mougeotte - et que le PPD s’est fait viré. Notons au passage que l’homme aux cheveux fins, qui mettait au défi quiconque de dire pour qui il votait (suspense !), s’est vu proposer par Valérie Pécresse une place de numéro 2 sur sa liste (UMP bien-sûr) ; encore rien compris la Pécresse : puisqu’on te dit qu’il est in-dé-pen-dant le PPD ! Donc rien, servi avec deux sauces au choix. La sauce aigrie : le petit torchon aurait été écrit par un ou plusieurs losers - super bien payés du reste - réduits à l’état d’ectoplasmes dans la tour infernale. Ou la sauce complot, toujours intéressante. Personnellement, j’ai opté pour la sauce aigrie tant le style sent son lèche-cul meurtri, mais l’autre est à coup sûr bien écœurante également.

Rien mais... Le pire des burgers vous nourrit tout de même un tantinet. Le Bel (whatever...), insiste à plusieurs reprise sur un point assez dérangeant : À TF1, le physique, c’est primordial. Soyez compétent, éventuellement, mais soyez beaux ! Namias, par exemple, s’exprimant devant ses collaborateurs à propos des nouvelles recrues : "Je vous gâte, hein ! Vous ne pouvez pas me dire le contraire", comprendre : elles ont y pas de la gueule mes bêtes ? Au-delà de l’anecdote, on sent quelque chose de malsain au fur et à mesure de la lecture... C’est "Bienvenue à Gattaca" qui m’est venu à l’esprit. Une grande structure de verre, en réalité très opaque, dans laquelle déambulent des silhouettes aux normes, et gare aux accidents de la nature, gros, petits, chauves (sans implants), yeux-marrons... Certes, il se sont mis aux bronzés, mais faut voir un peu la gueule du bronzé, on s’est pas foutu de la ménagère ni de l’agricultrice ! Bref à TF1 on est de droite et on est bien mis dans une tenue impeccable. C’est la petite touche Brazil de cette belle entreprise française.