0832.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Le Destin héraldique
  2. Été 2013, été
  3. sonnet 315
  4. sonnet 043
  5. sonnet 308
  6. Tcho Min Min
  7. Farfeluterie rimbaldienne
  8. sonnet 041
  9. Mrs Dalloway
  10. Undefined




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Avec l’argent des oligarques

Avec l’argent des oligarques

plinous, le jeudi 22 mai 2003.

Oui, il y a des choses à faire. Faire des choses avec le fric des riches, notamment aider les enfants cancéreux.

Claire, 6 ans et demi, petite vietnamienne adoptée par une famille française, s’est éteinte vendredi dernier. Claire était hospitalisée depuis deux ans dans un service d’hémato-oncologie, atteinte d’une forme très féroce de leucémie. D’une résistance hors du commun, Claire a subi pas moins de trois greffes de moelle épinière ; trois longs séjours en chambre bulle, totalement isolée.

Pendant plus de six mois nous avons assisté à son combat et à celui de ses parents. Nous les avons vus dormir à tour de rôle dans le fauteuil d’une chambre stérile, surchauffée, recouverts d’une blouse, un masque sur le visage, jour après jour.

L’image qui nous restera de Claire n’est pas du tout celle d’une enfant qui souffre, mais celle d’une petite bombe d’énergie qui saute sur son lit en faisant coucou, ou qui court, folle de joie d’en avoir le droit, dans un couloir. Je sais que ses parents trouveront la force de vivre, notamment pour leur fils, lui aussi adopté.

Alors pourquoi ce post, qui peut paraître déplacé ici ? Je ne voyais pas ce blog autrement que comme un défouloir gratuit mais ce coup m’a fait changer d’avis. Oui, ces choses existent et elles font partie de mon quotidien de père.

Surtout, quelquefois, quand on exprime l’envie d’un monde plus solidaire, l’idée que la vie sociale pourrait être autre chose qu’un concours de bites, que le but n’est pas la Ferrari et qu’il y a sans doute mieux à faire que de construire des porte-avions, il y a toujours des dubitatifs pour dire ou penser : "bah c’est bien beau mais quoi ?"

Des chantiers, pharaoniques, grandioses et grands, il y en a, de quoi s’occuper tous et au-delà. Explorer toutes les voies de la recherche pour en finir le plus vite possible avec la souffrance, notamment celle des enfants, en est un.