0796.jpg plinous.org



Le random tour
  1. Melounss c’est melon
  2. sonnet 323
  3. Trombinocope historique du SE
  4. Hors-champ
  5. Undefined
  6. Ça, c’est un baiser
  7. Le sang qui court est rouge
  8. sonnet 068
  9. sonnet 359
  10. sonnet 337




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Arcane radicale

Arcane radicale

plinous, le mardi 17 janvier 2006.

Il vaut mieut retourner à l’essentiel, au trafic de ma bouche avec d’innombrables queues impatientes de décharger et de recommencer à s’impatienter. Et vous ne pouvez pas savoir, à moins que vous soyez vous-même putain ou client - ce qui est fort probable après tout...

La radicalité. La radicalité est cette chose qui fait du bien et qui tue plus vite aussi sans doute. Le whisky contre la petite bière. Putain, c’est du brutal, du furieux, de l’horripilant. Putain, c’est de l’écriture, inhumaine, trop humaine. Mais je n’en discuterai pas. Je ne discuterai pas du fond, de la putasserie, de l’autobiographique, de la psychanalyse, du religieux, du morbide, du mortel. Je dirai que j’ai simplement aimé la vie, le sang, la jeunesse, le torrentiel de ce roman. Son humour aussi, malgré tout, et ses métaphores délicieuses.

Je suis une Schtroumpfette qui s’est noyée dans la glace, au milieu de ces cent Schtroumpfs qui viennent quelquefois à sa rencontre pour lui rappeler qui elle est. Ils viennent entre deux aventures, lorsqu’ils sont las d’inventer leur vie et d’explorer du territoire, lorsqu’ils en ont assez de siéger du haut de leur forêt en se représentant Gargamel qui ricane sur la machination de leur perte. Et alors, dans ces moments furtifs, ils regardent la Schtroumpfette qui se regarde tout autant, pensent combien elle est belle de se trouver si belle, combien désirable de chercher dans la glace le trait absolu de sa beauté.

Putain /Nelly Arcan. - Seuil.