0141.jpg plinous.org



Le random tour
  1. sonnet 329
  2. sonnet 305
  3. Bourbon
  4. Sensual Courbet
  5. AMELICA
  6. 666 dans la Neuvième
  7. sonnet 092
  8. Putain de bouquin !
  9. sonnet 231
  10. sonnet 220




Les gazouillis en cours
Tweets by @plinous

Accueil > Choses > Littérature > Absurde soleil

Absurde soleil

plinous, le dimanche 19 mars 2006.

Camus, Albert : absurde, révolte, Algérie, mère, liberté, platane. Ça fait longtemps qu’on a perdu la fiche qu’on avait faite pour le bac mais on se souvient encore des mots clés. Maintenant, relire Camus... Et pouquoi pas repasser le bac ? Ou alors il faut une occasion. Et c’est à cette occasion qu’on retrouve non pas sa fiche mais un univers, un tout qui comprend tout. La déformation scolaire fait qu’on s’attendrait presque à lire une thèse quand on attaque L’Étranger, par exemple : MeurtSot, rien n’a d’importance (aimer, tuer, mourir...), Absurde. La composition du bouquin devrait donc être un mélange de gris, de monocorde et de tragique fatigué. Comme disent les tontons : "y en a aussi", mais y a aut’chose.

Le président a répondu [...] qu’il serait heureux [...] de me faire présenter les motifs de mon acte. J’ai dit rapidement, en mêlant un peu les mots et en me rendant compte de mon ridicule, que c’était à cause du soleil. Il y a eu des rires dans la salle. (II, ch. 4, p. 158).

Il y a du soleil dans L’Étranger (beaucoup), des cris, des bains, de l’amour... et du comique, du meilleur, du comique de l’absurde. Tu as souffert sur ta disserte, d’accord, maintenant tu dois effacer ce souvenir.